EES Phase II

Golf Métropolitain Anjou

Objectifs

Le lot « C » du Golf Métropolitain d’Anjou, autrefois sujet à l’annexe III de la Loi 72 sur l’Environnement en raison de la présence d’une raffinerie, devait être transformé en terrain commercial pour aménager des bâtiments qui serviraient d’entrepôts ou d’industries légères. Le Groupe SOLROC a été mandaté pour vérifier la présence ou l’absence de contamination dans les sols et l’eau afin de répondre aux exigences du MDDEFP au regard de la Loi 72.

Projet EES Phase II

Ampleur et résultats

Vingt-trois forages extérieurs ont été réalisés dont trois puits d’observation pour l’eau. Sur 115 échantillons prélevés, 55 échantillons de sols et 5 échantillons d’eau souterraine ont été soumis à des d’analyses chimiques qui ont démontré une contamination en BTEX, en C10-C50 et en sulfure (pour ce qui est de l’eau) nettement circonscrite à deux secteurs situés au sud et au nord-ouest de la propriété étudiée. Après attestation des rapports par un expert agréé, un plan de réhabilitation environnementale a été préparé, soumis et approuvé par le MDDEFP pour rendre la propriété à l’étude conforme aux exigences de la Loi 72.

Contexte de ce projet

Plusieurs séquences de travaux d’expertise et de décontamination réalisés par des compagnies tierces ont précédé l’intervention du Groupe SOLROC sur cette propriété située dans l’est de Montréal. Alors que le terrain était réputé ne plus être contaminé, l’étude de SOLROC a mis en évidence une contamination résiduelle en C10-C50 dans un secteur qu’il a fallu excaver pour rendre la propriété conforme aux exigences de la Loi sur la qualité de l’environnement.